Hilymitado

Nourri aux Head Hunters et aux sons du label new-yorkais FANIA, enfant du Hip Hop, percussionniste spécialisé dans les musiques afro- caribéennes, chanteur atypique au timbre bien trempé, aux textes caricaturaux et, comme il aime à le rappeler, tous ou presque écrits en clave, ce nouvel opus de Fabien « Pakin » Hily ne demandait qu’à exister.

« Je voulais que mon premier projet solo soit épuré au maximum, résumé à l’essence d’un rythme, d’un texte et d’un invité # I Beat , I Lead , I Feat pour une prise de risque maximale et un développement quasi illimité. C’est d’ailleurs pour cela que le projet s’appelle « HILYMITADO ».

C’est évidemment entre Paris et New York, entre Jazz et musique Latine qu’allait se dérouler cette aventure et c’est tout aussi évidemment que le label LATIN BIG NOTE, promoteur et fer de lance des musiques latines via le prisme New-Yorkais, allait s’intéresser à ce projet.
Un concept d’une évidente simplicité ou d’une complexité toute simple.
Un beat, une voix, un invité.
Cette toute nouvelle production met un coup de fraîcheur dans « l’idée jazz » de l’imprégnation d’une improvisation au sein d’une musique et de l’univers d’un artiste .
« Je n’invite pas ces artistes pour ce que j’ai envie qu’ils fassent mais bien pour ce qu’ils savent faire, pour leurs talents, leurs couleurs, pour que leur univers impacte mon projet dans sa génétique  »

Des univers, et pas des moindres, puisqu’il s’offre le luxe, pour ce premier opus, d’inviter 5 pianistes aux multiples univers comme l’électrique et éclectique Florian Pellissier (Setenta, Guts..) ou l’un des piliers du piano Jazz Caribéen, Thierry Vaton (Angélique Kidjo, Myriam Makéba, Andy Narell) aussi bien qu’Emmanuel Massarotti (Anga Diaz, Orlando Poleo, Cheick Tidiane Seck, Monty Alexander, Raul Paz), ou bien Vinh Lê (Africando, Mambo Mania) ou encore le jeune pianiste montant Alexis Nercessian.

« Quant au processus d’enregistrement, j’ai tout d’abord travaillé en amont avec le batteur Mathieu Edward (De la soul, Akua Naru, Chassol). Je voulais que tout fonctionne déjà « batterie/voix » .
Travailler sur ce projet avec Mathieu Edward m’a semblé évident quand je l’ai entendu faire le line-check de sa batterie avant un concert que nous faisions à Madrid avec le groupe SETENTA. Il a balancé un beat et j’ai tout de suite eu envie de placer du texte. Je me suis dit, c’est lui ! … Il a toutes les influences que je recherchais pour ce projet, j’adore son jeu, son son et en plus c’est un ami . Que dire de plus !  »

Fabien « Pakin » Hily fort de son expérience d’auteur, compositeur et de musicien, nous livre là un bien bel objet à écouter de toute urgence .